Articles récents

[CRITIQUE/TEST] Samurai Warriors 4

28 Novembre 2014 , Rédigé par Otakus'(no)Life Publié dans #Critique

On ne pourra pas dire que les amateurs de beat’em all aient été oubliés cette années ! En effet, Koei Tecmo nous a littéralement inondés avec pas moins de quatre jeux. On pense tout d’abord à Dynasty Warriors 8 Xtreme Legends Complete Edition (réédition old-gen) qui a ouvert le bal, puis Warriors Orochi 3 Ultimate (une réédition de la old-gen), sans oublier Hyrule Warriors sorti sur la mal aimée Wii U. Et voilà maintenant que débarque Samurai Warriors 4, quatre ans après l’épisode 3 plutôt passé inaperçu sur Wii. Est-ce que cette fois-ci Koei Tecmo a misé sur le bon cheval ou alors était-il de trop ? Je ne pourrai malheureusement pas comparer celui-ci à Dynasty Warriors, Warriors Orochi 3 Ultimate et Hyrule Warriors ne les ayant pas fait, mais j’espère vous donner un élément de réponse.

[CRITIQUE/TEST] Samurai Warriors 4

Pour ce qui est du scénario, c’est somme tout assez classique, vous serez comme d’habitude amené à jouer différentes familles bien connues des afficionados des Sengoku Musou. Elles sont souvent basées sur des complots, trahisons façon Dallas qui peuvent s’avérer plus ou moins tragiques. Bien entendu, tout ceci n’est que prétexte à se faire la guerre et à éradiquer les autres familles afin d’élargir sa supériorité et asseoir son pouvoir. Les différents scénarios seront entrecoupés de cut-scènes avec des voix intégralement en japonais afin de ne pas dénaturer le jeu avec des voix anglaises souvent inadaptées au genre. Autant dire que c’est une très bonne chose, malheureusement Koei Tecmo n’a pas eu la brillante idée de localiser les textes dans notre langue, pour le coup nous devons nous contenter de sous-titres tout en anglais. Et c’est bien dommage car la compréhension des différents complots est parfois difficile mais bon, on est là pour taper du mob ou pour écouter leurs histoires me direz-vous ?

[CRITIQUE/TEST] Samurai Warriors 4

Après une petite présentation de la map avec les différentes conditions de victoire et de défaite, nous voici dans le vif du sujet. Vous vous retrouvez nez à nez avec des milliers d’ennemis – sans mauvais jeu de mot, si si – prêts à en découdre et à vous embrocher ! Bien évidemment, ce qui saute aux yeux sur Ps4 c’est la distance d’affichage et le nombre d’ennemis à l’écran, du jamais vu pour ce genre de jeu ! Graphiquement, c’est vraiment joli que ce soit au niveau des personnages, de leurs habits ainsi que des décors, tout ce petit monde est plutôt soigné même si forcément ça n’atteint pas la qualité graphique d’un Infamous Second Son, Far Cry 4 et autre grosse production du moment.

[CRITIQUE/TEST] Samurai Warriors 4

Fini donc l’effet de brouillard à la Silent Hill PS1 et c’est tant mieux, cela faisait suffisamment longtemps qu’on y avait droit, non ? La seule chose toujours un peu dérangeante, c’est le clipping d’ennemis qui apparaissent juste devant vous, ce problème est d’ailleurs plus visible en mode coop local. Ce qui impressionne également c’est que le jeu n’est jamais pris en défaut – en dehors des problèmes suscités – au niveau de la fluidité malgré l’affluence d’ennemis à l’écran ainsi que la profusion d’effets de toutes sortes sur des maps vraiment grandes. On a vite fait de massacrer plus de trois mille ennemis – on n’est pas encore au niveau des dix milles PNJ par map d’Assassin’s Creed Unity mais on s’en rapproche – par map, ce qui est beaucoup plus que sur la old-gen, cela donne donc un vrai carnage en règle !

[CRITIQUE/TEST] Samurai Warriors 4

Comme on dit « plus on est de fous et plus on rit », cela tombe bien puisque pour prendre de l’expérience, l’un des seuls moyens sera d’éliminer le plus de monde possible alors autant en profiter. Afin de vous donner plus de points d’expérience, des objectifs et autres missions secondaires seront disponibles sur chaque map, si vous les réussissez dans les bonnes conditions, vous aurez des chances de débloquer des items très rares. Tout ceci vous permettra d’augmenter vos statistiques d’une part, d’acquérir de nouvelles techniques ainsi que de vous équiper de plus d’objets – certains items vous donneront 30% de bonus d’attaque, de vitesse, d’autres vous redonneront de la vie tandis que d’autres ajouteront des attaques élémentaires – à utiliser lors de vos missions périlleuses.

[CRITIQUE/TEST] Samurai Warriors 4

Ceux-ci seront obtenus soit en tuant des officiers ou en les trouvant dans des coffres, à noter qu’il ne vous sera pas possible de droper autre chose que des armes pour vous améliorer à l’instar de Sengoku Basara – dommage – Fort heureusement, vos armes seront bien entendues upgradables par le biais de Gemmes récupérées lors de vos missions, petit plus : vous pourrez reforger vos meilleures armes pour qu’elles soient compatibles avec d’autres personnages, fini donc le temps où vous deviez attendre de bonnes armes ! Au niveau des combos, les amateurs de Sengoku Basara trouveront sûrement et à juste titre que Samurai Warriors 4 propose moins de combos possibles. Ce n’est pas pour autant que le jeu n’en propose pas, loin de là, c’est simplement que je trouve qu’on peut moins improviser.

[CRITIQUE/TEST] Samurai Warriors 4

Mais heureusement, le titre de Koei possède quelque faire valoir avec un système d’orbes qu’on peut utiliser pour transpercer et faire très mal aux défenses ennemis à très grande vitesse avec la touche CROIX. Ou alors utiliser toutes vos orbes d’un coup afin de déclencher le mode Rage avec R3 qui lui, ralentit le temps et ainsi vider votre jauge de Musou avec la touche ROND pour pulvériser les ennemis à l’écran avec une débauche d’effets qui régalent la rétine. Les combos quant à eux seront à réaliser avec les touches CARRE et TRIANGLE, vous verrez que selon le personnage vous pourrez enchaîner plus ou moins ces deux touches. A noter que la touche R1 aura plusieurs effets : l’augmentation de manière périodique de vos stats, la régénération de vos alliés proches ou au mieux une attaque type « rayons lasers » – avec Koshõshõ – qui sera fatale pour vous adversaires.

[CRITIQUE/TEST] Samurai Warriors 4

Côté durée de vie, on peut le dire sans se tromper, elle est gargantuesque. En effet, le jeu est doté d’un mode Histoire classique qui vous permet de choisir parmi douze familles dont certaines qui se débloqueront en en réussissant d’autres. Certaines histoires sont d’ailleurs plus ou moins longues, on pensera notamment à la Légende d’Oda qui propose huit maps contrairement à d’autres qui n’en proposent que quatre par exemple. A cela, on ajoute quatre modes de difficultés pour chaque map, autant dire que vous en aurez pour votre argent et que vous ne risquez pas de vous ennuyer. Comme souvent, le jeu possède un mode libre qui permet de rejouer chaque mission dans l’ordre souhaité. Enfin, le mode Chronicle vous permet de créer votre avatar et ainsi vous faire votre propre histoire puisque vous aurez quelques choix à faire lors des cut-scènes. A ce propos, le mode de personnalisation est suffisamment complet pour éviter de vous retrouver à refaire deux fois le même personnage... A noter qu’il est possible de switcher de personnage quand vous jouez en mode solo ce qui apporte un petit plus au jeu. C’est surtout très pratique quand vous êtes dans la mouise pour vous venger du mal qu’on peut vous avoir fait. Bien évidemment, cette option n’est pas disponible lorsque vous êtes deux joueurs que ce soit en coop local ou en ligne.

[CRITIQUE/TEST] Samurai Warriors 4

Conclusion : Alors, que retenir au final de tout ça ? Koei Tecmo a réussi son coup pour faire plaisir aux fans de Musou. Le jeu est plus que complet avec la tonne de DLC disponibles et les modes de jeu déjà présents. Que ce soit avec des amis ou seul, le plaisir reste entier et ce ne sont pas les quelques soucis – tout à fait pardonnables – qui vous gâcheront tout. Très franchement, si vous pensez vous ennuyer durant ces longues nuits d’hiver et qu’Alien Isolation vous fait trop peur, venez-vous venger sur Samurai Warriors 4 qui symbolise le fun à l’état pur.

 

Merci à Hirumaze pour le test et merci à Koch Media qui nous à permis de réaliser cette critique !

Durant la Paris Games Week nous avons interviewé l'équipe européene de Koei Tecmo, d'ailleurs il se peut qu'il y ait un concours d'organiser lors de la publication de l'interview ! Restez connectés ;)

Voir les commentaires

[CRITIQUE/TEST] Alien Isolation

13 Novembre 2014 , Rédigé par Otakus'(no)Life Publié dans #Critique

Un an et demi après la sortie d’Alien : Colonial Marines développé par Gearbox Software et qui fut une telle déception – surtout après le trailer retravaillé qui ne reflétait pas du tout le jeu final – SEGA a passé la main à l’équipe de The Creative Assembly, reconnue pour son travail sur des titres tels que : Rome, Shogun… D’ailleurs, pour Alien Isolation, ils se sont très fortement inspirés des films cultes Alien. En reprenant l’ambiance, ils ont donné vie à un jeu d’infiltration très angoissant qui mettra vos nerfs à rudes épreuves.

[CRITIQUE/TEST] Alien Isolation

Ripley, une famille maudite ?

C’est donc dans la peau d’Amanda, la fille d’Ellen Ripley, que vous devrez faire face à l’Alien. En effet, celle-ci part en mission pour percer le mystère de la disparition de sa mère, il y a 15 ans de cela. Elle va donc se rendre sur la station spatiale Sebastopol où se trouve la boîte noire qu’elle a prévu de récupérer. Malheureusement, la station est complètement vide… Enfin, c’est ce qu’elle pensait avant de se retrouver nez à nez face à des personnes qui ne lui veulent pas que du bien. Notamment, ce vieil ami qu’est le Xénomorphe qui terrorise tout ce qui passe, vous en particulier. C’est donc, seule – ou presque – qu’Amanda devra survivre coûte que coûte face aux dangers qui se présenteront à elle.

[CRITIQUE/TEST] Alien Isolation

N’ayez pas peur, ça ne vous servira à rien

Vous allez vite comprendre le sens du mot Isolation en prenant les commandes du jeu. En effet, l’ambiance ainsi que le gameplay vous donneront la sensation que survivre dans ce jeu risque d’être compliqué. Pour faire simple, vous retrouvez face à l’Alien sera très probablement synonyme de mort instantanée. D’ailleurs, le jeu s’apparente à une sorte de FPS horrifique aux allures de Die & Retry. En tout cas les développeurs ont parfaitement réussi leur pari en retranscrivant l’ambiance du film. Tout a été fait, pour que les fans de la première heure s’y retrouve, chaque éléments du jeu ont l’air d’époque : la carte, l’inventaire ainsi que les terminaux font très vieillot. Elle sait ainsi se faire très discrète ou tantôt très angoissante quand l’extra-terrestre vous pourchassera jusque dans les placards voire même les conduits.

[CRITIQUE/TEST] Alien Isolation

A ce propos, que ce soit en difficulté facile ou autre, il saura vous faire tourner en bourrique en rôdant dans les alentours surtout quand vous essayerez de vous cacher. Il s’avère être un vrai pot de colle et à moins de faire diversion, il sera très difficile de le contourner sans prendre de très grandes précautions auparavant – peut-être même un peu trop à mon goût. Et si vous pensiez qu’il était le seul ennemi du jeu, détrompez-vous. Excepté quelques alliés ici et là, d’autres protagonistes viendront se joindre à la fête, histoire de varier un peu les situations. D’ailleurs, vous aurez à disposition un radar de mouvements afin de ne pas être pris au dépourvu par un ennemi quelconque. Fort heureusement, il y aura d’autres objets pour vous aider dans votre aventure, même si certains peuvent vous mener tout droit à votre perte à cause du son produits par ceux-ci – et oui, le bruit attirera vos ennemis.

[CRITIQUE/TEST] Alien Isolation

On pourra les classer par catégories :

  • Les objets défensifs / de diversion : émetteurs de sons, fumigènes…
  • Les objets offensifs : revolver, tazer, lance-flammes…
  • Les objets utiles à votre progression : chalumeau, syntoniseur (qui vous permettra de déverrouiller des portes à code).

Si certains sont à trouver dans les maps, d’autres sont à crafter à l’aide de schémas à récolter. C’est le cas pour les medikits – eh oui, la vie ne remonte pas toute seule et avant un affrontement il faudra bien penser à surveiller sa barre de vie.

A ce propos, le menu de fabrication n’est pas suffisamment clair au premier abord, s’ajoute à cela la difficulté de se déplacer dans celui-ci. C’est peut-être un petit problème pour vous mais pour moi ça veut dire beaucoup, surtout qu’une fois dedans le jeu ne se met pas en pause, vous n’y serez donc pas à l’abri. Autre élément de gameplay à ne pas négliger, le système de reroutage qui permet de déverrouiller des portes ou des conduits. Il servira également à purifier l’air, désactiver les caméras et l’éclairage, etc.

[CRITIQUE/TEST] Alien Isolation

C’est du propre

Parlons peu mais parlons bien de la qualité globale du jeu. Graphiquement, Alien Isolation est très propre au niveau des textures mais il n’y a rien de foufou qui saute aux yeux excepté peut-être les éclairages qui renforcent le climat oppressant de la station spatiale. Dommage, les cinématiques rament assez sévèrement – en tout cas chez moi. Sinon l’ambiance sonore est particulièrement bien réussi, les musiques bien que peu présentes dans la globalité sont très angoissantes. Les bruitages ne sont pas en reste car on entend très distinctement quand le Xénomorphe est proche de vous ou au-dessus de vous (lorsqu’il est dans les conduits). D’ailleurs, avec un peu de chance on peut même le voir bloquer dans un de ces nombreux conduits – ce qui est assez cocasse.

[CRITIQUE/TEST] Alien Isolation

Et si vous vous sentez vaillant et que vous disposez de la caméra PS4, vous pourrez aussi activer son microphone et ainsi permettre aux ennemis de vous retrouver plus rapidement, une bonne idée non ? Evidemment c’est un plus mais au vue de la difficulté du jeu, je ne pense pas que l’activer soit de bon augure. Au niveau du doublage, celui-ci est de bonne facture avec des doubleurs bien connus. Hélas, les expressions du visage ne sont pas des plus convaincantes, ce qui se ressent également quand Amanda se retrouve face à des situations peu banales, on la trouve assez peu empathique et donc peu humaine. De plus, les sous-titres sont trop petits et parfois trop longs pour être suffisamment lisibles – oui je chipote mais c'est important quand on ne peut pas se permettre de jouer avec le son fort et sans casque.

[CRITIQUE/TEST] Alien Isolation

Dallas, ton univers impitoyable

Et qu’en est-il de la durée de vie me direz-vous ? Eh bien, elle est plus que conséquente quoiqu’un peu artificielle. En effet, vous passerez une bonne vingtaine d’heures dans cet enfer, l’Alien y est forcément pour beaucoup, et pour peu que vous soyez coincés dans une cachette avec des ennemis qui vous empêchent d’avancer et ainsi perdre plusieurs minutes. Ou bien à cause de multiples aller-retour qui vous seront sans cesse demandés pour aller récupérer tel mot de passe ou tel objet afin de continuer votre périple. Dernière petite chose, les sauvegardes manuelles sont parfois assez éloignées, ce qui peut vous faire perdre pas mal de temps si jamais vous avez passé dix bonnes minutes planqués et que vous vous faites bêtement embrocher.

[CRITIQUE/TEST] Alien Isolation

A noter, qu’un mode survie est présent et que celui-ci est né au sein même de l’équipe de The Creative Assembly. C’est au cours du développement qu’ils se sont amusés à se lancer des défis entre eux – comme par exemple de ne pas utiliser de radar durant toute une mission. Ainsi, durant celles-ci, vous devrez remplir des objectifs tout en vous faisant traquer. Ces objectifs vous feront gagner des points et seront ainsi combinés au reste du temps afin de définir votre classement. Vos actions seront également prises en compte, entre autre si vous avez passé votre temps à vous cacher, etc. L’équipe a prévu cinq DLC pour ce mode survie qui vous mettront dans la peau de différents protagonistes du jeu avec de nouvelles cartes ainsi que le mode inédit Gauntlet qui vous demandera de compléter les trois maps à la suite sans jamais mourir – un vrai supplice.

[CRITIQUE/TEST] Alien Isolation

Vous cachez ou fuir ? Pas besoin de choisir

En conclusion, le jeu a été vraiment pensé pour vous faire vivre un véritable enfer et de côté-là, les développeurs ont réussi leur coup. Malheureusement, il n’est pas exempt de tous reproches (cités plus tôt). Tout ceci n’en fait pas un mauvais jeu, loin de là, c’est seulement qu’il est exigeant et que si vous n’êtes pas constamment sur vos gardes, ce dernier prendra bien soin de vous rappeler que vous n’êtes pas tout seul sur le vaisseau. Il est donc à conseiller pour les amoureux de la saga culte, des fans de ce genre de jeu également. Son ambiance réussie vous fera très vite oublier Alien : Colonial Marines. Par contre, je le déconseille aux personnes impatientes, ce qui n’en fait pas un jeu grand public mais c’était sans compter sur le SharePlay de la PS4 et puis de toute façon, dans l’espace personne ne vous entendra crier, vous pourriez au moins vous y essayer, non ?

 

Merci à Hirumaze pour le test et merci à Koch Media pour le jeu !

N'hésitez pas laisser des commentaires ;)

Voir les commentaires

[COMPTE-RENDU] Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes

19 Septembre 2014 , Rédigé par Otakus'(no)Life Publié dans #Compte rendu

 

Bonjour à tous,

La semaine dernière j’ai été convié par Disney afin de découvrir le deuxième opus de Disney Infinity qui cette année met l’accent sur les Super-Héros Marvel !

Je vous propose donc un compte-rendu de cet évènement, n’hésitez pas à laisser des commentaires et bonne lecture ;)

[COMPTE-RENDU] Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes

Après avoir été chaleureusement accueilli, je découvre une vaste pièce avec six bornes (3 pour le mode aventure et 3 pour le mode Toy Box). La pièce était décorée aux couleurs de l'univers Marvel avec tout un tas de jouets pour enfants, des comics ou encore des affiches.

J’ai commencé par le mode aventure. Au niveau du gameplay, le principe reste le même, le mode aventure permet de suivre un scénario avec un certain de nombre de mission.

Ce nouveau jeu propose trois nouvelles aventures :

Une aventure avec les Avengers, elle est d’ailleurs disponible dans le pack de démarrage du jeu. Une aventure Spider-Man et les Gardiens de la Galaxie sont également disponibles.

[COMPTE-RENDU] Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes

Au niveau des nouveaux personnages, 16 de l’univers Marvel sont prévu comme Iron Man, Thor, Loki, Hulk, Spider-Man, Le Bouffon Vert, Drax, Rocket Raccon et pleins d’autres !

Les personnages Disney traditionnels ne sont pas en reste car pour le moment près de 10 sont prévu comme Donald Duck, Aladin, Stitch, la fée clochette ou encore Mérida !

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y en a pour tous les goûts.

[COMPTE-RENDU] Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes

Ensuite j'ai testé le mode Toy Box. Ce mode de création est bien évidemment de retour et apporte son lot de nouveauté. En effet la construction est moins laborieuse et plus accessible aux jeunes enfants car il n’est plus nécessaire de construire « bloc par bloc », on peut désormais sectionner une zone et construire en quelques clics toute une étendue de gazon par exemple. De plus les développeurs ont mis en place des « constructeurs » qui comme leurs noms l’indiquent ils construisent de façon autonome des éléments du jeu, lorsque que j’ai pris le jeu en main j’ai décidé de lui faire construire une cabane dans les arbres :) On peut voir l'évolution de la construction qui peut d'ailleurs devenir gigantesque, c'est assez fun.

[COMPTE-RENDU] Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes

La Toy Box est donc plus accessible et plus riche, chacun peut alors créer son univers et le rendre vraiment unique.

Au niveau des Power Discs, une nouvelles sorte fait son apparition (le bleu sur la photo ci-dessus). En effet les Toy Box Game Discs permettent d'activer des mini-jeux type Tower Defense. Vous pouvez donc créer votre duo des plus improbable pour combattre tous les ennemis.

Avant de quitter les lieux, on m’a gentiment remis un sac contenant un poster, une clé USB à l’effigie du jeu, un magazine Marvel pour enfant, une figurine et un sachet de Power Discs Disney Infinity 2.0 ! Un grand merci à Disney pour l’invitation et pour le sac de goodies.

[COMPTE-RENDU] Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes

Disney Infinity 2.0 : Marvel Super Heroes est désormais disponible sur PS4, PS3, Xbox One, Xbox 360 et Wii U. La grande majorité des figurines annoncées seront disponibles avant Noël. Pour plus d'information sur les personnages disponibles, vous pouvez visitez le site officiel Disney Infinity 2.0. Un autre pack de démarrage sera disponible en décembre, il sera axé sur les personnages Disney traditionnels à l’instar du pack de démarrage Marvel.

 

Merci d'avoir lu et à bientôt,

 

SoulHope

 

Voir les commentaires

[CRITIQUE] Final Fantasy X/X-2 HD Remaster

9 Juillet 2014 , Rédigé par Otakus'(no)Life

Bonjour à tous,

Que diriez-vous de lire une petite critique de Final Fantasy X/X-2 HD Remaster aujourd'hui ?

Final Fantasy X est sorti pour la première fois sur Playstation 2 en 2002 (ouais, ça nous rajeunit pas), et Final Fantasy X-2 est sorti en 2004. Cette version HD propose de découvrir ou redécouvrir deux grands classiques.

[CRITIQUE] Final Fantasy X/X-2 HD Remaster

Si en ce moment, certains joueurs aiment bien battre Leviathan en moins de trois minutes sur Final Fantasy XIV ( LE record du monde établie à Japan Expo cette année), on oublie pas néanmoins de rejouer à Final Fantasy X. Quelques raisons pour cela :

On redécouvre avec plaisir un scénario complexe et pleins de rebondissements. Les thématiques du jeux sont toujours d'actualités, un joueur un peu plus jeune peut toujours apprécier à la fois l'histoire et les personnages qui n'ont pas vieilli. Contrairement aux jeux un plus récents, l'histoire met un peu plus de temps à démarrer, ce qui pourrait en gêner certains et en ravir d'autres.

[CRITIQUE] Final Fantasy X/X-2 HD Remaster

Les personnages n'ont pas vieilli non plus, on retrouve notre cher Tidus avec beaucoup de plaisir. La HD est bien faite au niveau des personnages principaux, les cinématiques sont dignes d'un Final Fantasy nouvellement sorti. Là où on voit le plus de défauts, c'est dans les personnages secondaires. Contrairement aux personnages principaux, ils ont très peu d'expressions, leur design reste anguleux, et leur voix ne collent pas toujours avec la façon dont ils bougent les lèvres. Si ces détails étaient peu dérangeants dans la version Playstation 2, elle est flagrante dans la version HD. Final Fantasy X-2 HD rencontre un peu moins ce problème heureusement.

[CRITIQUE] Final Fantasy X/X-2 HD Remaster

Pour le gameplay, L'ATB (Active Time Battle) est de retour ! Si les nouveaux opus sont de plus en plus basé sur l'action, ici on retrouve le fameux système de tour-par-tour qui compose le fondement du J-RPG. Et si ça surprendra peut-être les jeunes joueurs, habitués à l'hyper-dynamisme des nouveaux jeux, ça peut aussi plaire puisque cela ajoute de la tactique et de la réflexion, tout en ayant de belles animations HD pour les attaques et les sorts.

La musique de ces deux opus est toujours aussi belle à écouter et constitue pour moi l'une des belles OST de toute la série. D'ailleurs certains morceaux (60 environ) ont été remastérisé en haute définition pour mon plus grand plaisir ! Que dire de plus ?

[CRITIQUE] Final Fantasy X/X-2 HD Remaster

Et bien sur, pouvoir enchaîner le X et le X-2, c'est un privilège à ne pas laisser de coté, surtout que cette version de Final Fantasy X HD Remaster comprends l'épisode The Last Mission, qui est disponible pour la première fois sur le vieux continent !

 

En conclusion : Si vous êtes un jeune joueur curieux, ces jeux sont faits pour vous. Si vous êtes un joueur qui souhaite retourner à ses classiques, ces jeux sont faits pour vous. Et si vous aimez Final Fantasy ou les J-RPG un peu old school en général, ces jeux sont faits pour vous. La compilation est disponible sur Playstation 3 et sur PS Vita pour 30-40 €.

 

A bientôt et merci d'avoir lu,

OWA

Voir les commentaires

[COMPTE-RENDU] Avant-Première Mario Kart 8

1 Juin 2014 , Rédigé par Otakus'(no)Life Publié dans #Compte rendu

Salut à tous,

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance et le plaisir de venir tester le nouveau jeu de la licence phare de Nintendo lors qu’un évènement pour découvrir Mario Kart 8 sur Wii U en avant-première !

[COMPTE-RENDU] Avant-Première Mario Kart 8

Le mardi 6 Mai 2014 à Paris, Nintendo à organisé un évènement au Club Haussmann pour prendre en main en avant-première Mario Kart 8 sur Wii U avec le premier tournoi « Presse » français pour ce dernier entre les différentes personnes présentes à l’évènement (Bloggeur, Journaliste...) . Tout d’abord, je tiens à préciser que je n’ai pas pu participer au tournoi car il fallait être accompagné d’une personne et malheureusement, je suis allé seul à cet évènement à mon grand regret. Pour ce qui est de l’ambiance du Club Haussmann, il y avait un écran géant spécialement pour l’occasion pour retransmettre le tournoi pour ceux qui ne pouvaient pas participer mais également 6 bornes de jeux ou il était possible de tester le nouveau titre de Nintendo.

[COMPTE-RENDU] Avant-Première Mario Kart 8

Il faut savoir que c’est la première fois que j’ai pu mettre la main sur la version Wii U de Mario Kart. Je n’ai pas pu voir le changement entre la version qui était présentée à l’E3 et celle-ci ! Mais je vais vous dire mon ressenti vis-à-vis des épisodes précédents et plus particulièrement de la version Mario Kart Wii.
Il faut le dire, il y a beaucoup de nouveautés dans ce Mario Kart 8. Parlons d’abord de la qualité graphique : Mario Kart est tout simplement splendide, le jeu est bien entendu en HD et il tournera à une fluidité maximale de 60 fps (images par seconde). A vrai dire, il est très difficile de résister à regarder les décors plutôt que la piste et faire attentions aux pièges ou aux pièces sur la route tellement que le jeu est beau. Pour ce qui est des circuits, vous aurez 32 circuits dont la moitié totalement inédit et l’autre moitié sont des remakes de niveaux que l’on a pu jouer dans les 7 épisodes précédents, de la Super NES à la Nintendo 3DS donc autant dire que vous avez de quoi faire pour la fête seul ou avec des amis.

[COMPTE-RENDU] Avant-Première Mario Kart 8

Parlons ensuite du gameplay qui pour ma part à énormément changé ! Pour ma part, mon impression laisse penser que le hasard n’a vraiment plus sa place dans le jeu comme dans les opus précédents. Il faudra faire preuve de beaucoup d'habileté si vous voulez arriver à la première place. Lors de mon essai sur l’une des bornes du jeu, nous avons pu prendre le jeu en main avec le Wii U Gamepad qui a mon sens n’a pas une grande utilité car l’écran du Gamepad fait office de télévision. Cela peut être utile si vous êtes loin de votre télévision mais sinon, il n’apporte pas une réelle importance au gameplay de Mario Kart 8 et de trois manettes Wii U pro controller (qui a une parfaite prise en main). Autre nouveauté, l’arrivé de Mario Kart TV (MKTV) qui va nous permettre de pouvoir partager les temps forts d’une course sur notre chaîne Youtube pour montrer ses exploits à ses amis ou aux autres joueurs dans le monde.

[COMPTE-RENDU] Avant-Première Mario Kart 8

Au niveau des objets, il y aura 4 nouveaux objets dans ce Mario Kart 8 comme la fleur boomerang qui peut être lancée 3 fois, la plante carnivore qui peut récupérer les pièces à proximité et mord ceux qui s’approcheraient de trop près (seulement à l’avant elle ne protège pas derrière), le klaxon qui lance une onde de choc pour se protéger ou bien attaquer les adversaires à proximité et enfin l’option 8 qui génère 8 items (comme l’option 7 dans MK7) qui gravitent autour de vous et à utiliser au bon moment.

Il y aura également des nouveaux personnages comme Maskass, Larry, Roy, Bébé Harmonie ou encore.. Peach d’or rose ! Donc il y en a pour tous les goûts ! Au niveau des véhicules, le quad fait sa toute première apparition dans la série Mario Kart ! Parlons aussi de la customisation de votre véhicule qui sera une chose très importante si vous voulez finir en haut du podium. En effet, dans Mario Kart 8, vous pourrez choisir de modifier votre kart selon votre envie et surtout selon votre façon de jouer. Dans la version nous avons eu le choix entre plusieurs modifications (le châssis, les roues et son parapente).

[COMPTE-RENDU] Avant-Première Mario Kart 8

Dernière chose dans ce Mario Kart, ça sera le retour des pièces d’or sur le circuit. Lors de votre course, vous pourrez ramasser des pièces d’or qui vous permettront d’aller plus vite. Évidemment si vous vous faites toucher par un objet quelconque vous perdez la totalité de votre monnaie.

Pour finir, la soirée était un véritable succès, Nintendo à parfaitement réussi à mettre l’ambiance grâce à ce tournoi Mario Kart qui a été commenté par le célèbre duo Chips & Noi. Mario Kart 8 est disponible depuis le 30 mai exclusivement sur Wii U.

Si vous avez des impressions sur le jeu, n’hésitez pas à laisser un commentaire de ce que vous en pensez.


Merci d'avoir lu et à bientôt,


Narualex

Voir les commentaires

[COMPTE-RENDU] Prise en Main de Sniper Elite 3

14 Mai 2014 , Rédigé par Otakus'(no)Life Publié dans #Compte rendu

Salut à tous,


Il y a quelques semaines, nous avons été conviés par 505 Games à la présentation du nouvel opus de Sniper Elite, dans le cadre intimiste du bar restaurant le MÔM en plein Paris. Voici son plus attendre le compte-rendu de l'évènement avec mon avis sur le jeu ! N'hésitez pas à laisser des commentaires ;)

[COMPTE-RENDU] Prise en Main de Sniper Elite 3

Pour cette occasion, plusieurs PS4 étaient accessibles afin de nous familiariser avec les nouvelles mécaniques de jeux. Si vous êtes un fidèle de la licence, alors les nouveautés présentes par rapport à Sniper Elite V2 vous sauteront aux yeux ! Pour commencer, si l'époque reste la même à savoir la seconde guerre mondiale, le théâtre des opérations change radicalement de lieu... C'est en Afrique du Nord que vos talents de tireur d'élite seront appréciés ! Fini le gris et les couleurs ternes du chapitre précédent et place à la chaleur, au sable et à un soleil de plomb ! Mais, ne faiblissez pas, un sniper d'élite œuvre par tous les temps, de nuit comme de jour, sous la pluie comme sous les rayons ardents du soleil !

L’autre nouveauté, et nos hôtes d'un soir tenaient à ce que ça se sache, nous la devons à la communauté et "à ses critiques constructives" : Les armes... Et avoir le plaisir de les choisir pour partir en mission sans qu’elles nous soient imposées ! De plus, leur "customisation" y est poussée, avec un choix très correct d'améliorations et de déblocables au fil du jeu, moyennant l'accumulation d'expériences. L' autre point présentant à nos yeux un vif intérêt concerne l'intelligence artificielle. Sans révolutionner le comportement des ennemis, le challenge est de taille pour ne pas faire avorter une mission par notre mort prématurée !!! Vous en aurez pour votre argent, parole de gamers !

[COMPTE-RENDU] Prise en Main de Sniper Elite 3

Les KillCam seront évidemment de la partie, étant donné que ces dernières sont la marque de fabrique de la franchise ! Retravaillées pour l'occasion, elles offrent ce moment grisant de toute puissance lorsqu'un tir parfait est exécuté... Avec la touche "share" de la PS4, l'anatomie du corps humain ne sera plus un mystère pour vous.

Pour en finir avec cette découverte, nous pouvons dire sans ambage que Sniper Élite 3 entre avec un certain panache sur la nouvelle génération de consoles ! Les habitués retrouveront un environnement de jeu rapide à prendre en main, avec une bonne dose de nouveautés bien trouvées, tandis que les nouveaux arrivants auront à cœur de découvrir un environnement superbe, avec des jeux de lumière spectaculaires et un gameplay rodé et efficace ! Bref, en joue... Feu !



Mentitophe (Fun&Zen)

Voir les commentaires

[CRITIQUE/TEST] Yaiba : Ninja Gaiden Z

8 Mai 2014 , Rédigé par Otakus'(no)Life Publié dans #Critique

Salut à tous,


Avant d'entamer le test du jeu Yaiba : Ninja Gaiden Z, parlons du passé de la licence.
Ninja Gaiden premier du nom est sorti en 1988 sur NES, il est très vite devenu l'un des meilleurs jeux de cette console et fait parti des pionniers dans l'introduction de cinématiques. Deux autres épisodes suivront.
La saga fait son grand retour retour en 2004 sur Xbox, Ninja Gaiden 2 et 3 sont sorti en 2008 et 2012. Depuis la licence de Tecmo a un peu perdu son rang de Ninja Suprême pour certain, ce spin-off arrivera-t-il à redorer le blason ?

[CRITIQUE/TEST] Yaiba : Ninja Gaiden Z

Ninja Gaiden Z : Yaiba a mis les bouchées triples pour espérer arriver à la hauteur de ses prédéceseurs.
Le studio Team Ninja (Dead or Alive ou Métroid : Other M), Spark Unlimited (Lost Planet 3) et Comscore (Studio de Keiji Inafune, Megaman, Onimusha et Dead Rising) se sont fédérés dans une alliance, qui avait tout, vu leur expérience et le niveau de leurs créations, de nous donner naissance à un Beat'em all avide de sensation et de maltraitance de boutons.

Spin-off oblige, le héro de ce jeu n'est pas Ryu Hayabusa, mais un dénommé Yaiba (d'où le titre du jeu).
Yaiba voue une haine sans commune mesure, sans avoir plus d'information dessus, à Ryu et va tenter, dès le début de l'aventure de régler ses comptes.

[CRITIQUE/TEST] Yaiba : Ninja Gaiden Z

Hélas les plans de Yaiba ne se déroulent pas en sa faveur et se voit plutôt infliger une lourde défaite.
Des semaines plus tard, à l'aide d'un riche ingénieur, Yaiba se voit miraculeusement remis sur pied... au prix d'une transformation cybernétique (ou transhumain pour reprendre le terme de Deus Ex) devenu mi-homme, mi-robot (oeil bionique et bras artificiel transformable prétexte au gameplay pour y introduire les armes secondaires).
Entre temps, le monde est dévasté par une épidémie qui transforme les humains en zombie.
Ce qui n'empêchera pas Yaiba de se remettre à la poursuite de son rival !

[CRITIQUE/TEST] Yaiba : Ninja Gaiden Z

Yaiba : Ninja Gaiden Z a voulu toucher les retrogameurs. Pourquoi ça ? tout simplement par qu'il utilise une mise en scène qui ne se fait quasiment plus dans les titres récents.
La caméra reste fixe, la difficulté est très accrue et très peu de checkpoint.
Le problème de la caméra fixe se ressentira très rapidement par un écran très encombré lors des joutes avec les ennemis, ce sera un peu mieux lors d'affrontements de boss.
A tel point, que parfois vous vous demanderez est-ce que je suis encore en vie ?!
La difficulté est très bien présente, peut-être trop à l'heure actuelle où les jeux misent plus sur l'accessibilité au plus grand nombre qu'aux joueurs confirmés.
Quelques QTE sont aussi présente dans ce Beat'em all.
Sans oublier le principal, les pouvoirs au nombre de trois basés sur les éléments suivants : électricité, feu et poison à utiliser en fonction des faiblesses de l'ennemi mais aussi de l'environnement.

[CRITIQUE/TEST] Yaiba : Ninja Gaiden Z

Spin off !? Ok, on change tout ! Les graphismes des précédents opus laissent place à un style graphique inspiré des bandes dessinées. Heureusement cela ne détruit pas l'univers du jeu, au contraire ce côté comics est plutôt agréable et cela sort de l'ordinaire !

Au niveau des musiques, rien de transcendant, mais elles collent très bien à l'esprit du jeu et à son ambiance décalée. L'humour très présent dans les dialogues ce qui est plutôt positif car cela apporte un peu de légèreté mais parfois c'est un peu trop. Dommage que le doublage japonais ne soit pas disponible,mais le doublage anglais reste de bonne qualité.

[CRITIQUE/TEST] Yaiba : Ninja Gaiden Z

Conclusion : Beaucoup de monde attendait le retour de la franchise a du haut niveau, hélas... je crois que ce n'est pas vraiment le cas.
Je n'irai pas jusqu'à dire que c'est une erreur vidéoludique mais il faut bien avouer Tecmo a sorti un jeu insipide et peut-être à un mauvais moment.
Je penses que Tecmo aurait dû investir encore un peu de temps (et d'argent) dans ce jeu pour corriger sans même approfondir les différents points négatifs.
Je ne vous conseil pas d'acheter le jeu au prix fort mais plutôt dans les alentours de 30-40 € (sur internet il est d'ailleurs à ce prix là).

Si vous êtes un un fou furieux des challenges corsés et des jeux à l'esprit rétro, que vous aimez les comics et que vous avez besoin de vous défouller Yaiba  : Ninja Gaiden Z est le jeu qu'il vous faut !

Merci à Lionarkh d'avoir rédigé ce test et merci à Koch Media pour sa confiance.

A bientôt,

SoulHope

Voir les commentaires

[NEWS] Sortie de Yaiba : Ninja Gaiden Z

26 Mars 2014 , Rédigé par Otakus'(no)Life Publié dans #News

Salut à tous,


Suite à son annonce le 19 septembre 2012 lors du Tokyo Game Show, Yaiba : Ninja Gaiden Z est sorti le 21 mars 2013 sur PlayStation 3 et Xbox 360.

[NEWS] Sortie de Yaiba : Ninja Gaiden Z

Yaiba : Ninja Gaiden Z est un jeu d’action-aventure ou encore un Beat'em all de la célébre franchise Ninja Gaiden. La team ninja (Dead Or Alive) et Spark Unlimited (Lost Planet 3) s’occupent du développement du jeu. Il sera supervisé par Kenji Inafune qui est connu pour être le co-concepteur de la franchise Megaman.
Pour vous donner un bref aperçu du jeu, allez devoir affronter des redoutables zombies en incarnant Yaiba, un cyborg ninja qui fera tout pour obtenir sa revanche et survivre. Coupé en deux, il est ramené à la vie par la cybernétique. Brandissant son sabre ninja d'un côté et les armes mecha de son bras cyborg de l'autre, il éradique brutalement et sauvagement tous les zombies qu'il croise.


Pour finir, voici le trailer de lancement qui s’annonce... Sanglant :

Alors, êtes-vous prêts à éliminer les morts vivants en transformant le bras cyborg de Yaiba en tronçonneuse ? Ou préférez-vous arrachez les bras de votre adversaire pour s’en servir comme nunchaku ? Vous avez énormément de possibilités car une chose est sure, Yaiba prendra toujours un malin plaisir à massacrer les zombies de la plus horrible des manières dans ce jeu. Dites nous tout dans les commentaires.

Sachez également qu'un test du jeu est prévu et arrivera prochainement sur le site !


A bientôt,


Narualex.

Voir les commentaires

[NEWS] Sortie de Final Fantasy X/X-2 HD Remaster

19 Mars 2014 , Rédigé par Otakus'(no)Life Publié dans #News

Salut à tous,


Suite à son annonce en septembre 2011 lors du Tokyo Game Show, Final Fantasy X/X-2 HD Remaster arrive enfin chez nous ! Il sortira le 21 mars sur Playstation 3 et Playstation Vita c’est-à-dire dans deux petits jours maintenant !

[NEWS] Sortie de Final Fantasy X/X-2 HD Remaster

Deux des aventures les plus populaires de la saga Final Fantasy sont de retour. Découvrez le monde de Spira, ses matchs de blitzball, et (re)tombez sous le charme de plusieurs des personnages les plus aimés de la saga, parmi lesquels Tidus et Yuna, comme vous ne les avez encore jamais vus.
Les détenteurs d’une Playstation 3 pourront se procurer les deux opus sur un seul et même disque. Vous pourrez choisir entre l’édition standard ou l’édition limitée, qui inclut un artbook de 48 pages, exclusivement disponible en Europe offrant une superbe sélection de visuels préliminaires des jeux, accompagnés de commentaires des équipes originales de développeurs de Final , plus un message spécial du producteur, Yoshinori Kitase. Sachez aussi que Final Fantasy X/X-2 HD Remaster sera disponible également en téléchargement via le Playstation Store. Pour ce qui est de la version Playstation Vita, il y aura également un bundle PS Vita avec Final Fantasy X/X-2 HD Remaster. Il s’agira de la première version de la PS Vita (version Wi-fi) + une carte mémoire de 4 Gb et les deux jeux qui sont malheureusement pour les collectionneurs en dématérialisé. Le tout est vendu pour environ 200 €.

Il existe bien entendu la version boite du jeu où vous retrouverez Final Fantasy X en cartouche et un code de téléchargement pour Final Fantasy X-2 via le PS Store.
Le prix du jeu est de 39,99€ pour la version PS3 en version simple et pour Playstation Vita. Et 44,99€ pour la version limitée.

[NEWS] Sortie de Final Fantasy X/X-2 HD Remaster

Pour rappel, il s’agit d’un portage et non d’un remake avec quelques améliorations et aussi quelques ajouts. Tout d’abord, il y aura des trophées pour les deux jeux avec deux platines différents donc pour les chasseurs de trophées, c’est votre heure ! La galette contiendra également un épisode audio continuant l'histoire au-delà de Final Fantasy X-2. Notez également qu’il s’agira de la version internationale pour les deux jeux. Qui dit internationale pour Final Fantasy X-2 dit l’épisode bonus « The Last Mission » avec une mission exclusive pour nos trois héroïnes. Il y a eu également un rehaussement graphique et un réarrangement des 60 pistes de la bande-son originale pour Final Fantasy X.


Pour finir, je vous laisse découvrir le trailer de lancement :

Rendez-vous donc le 21 mars pour découvrir ou redécouvrir le monde de Spira !

Un test du jeu est prévu et arrivera prochainement !


A bientôt,


Narualex

Voir les commentaires

[CRITIQUE] Kingdom Hearts HD 1.5 ReMIX

16 Mars 2014 , Rédigé par Otakus'(no)Life Publié dans #Critique

Bonjour à tous,

C'est avec un immense retard que je vous propose aujourd'hui la critique de Kingdom Hearts HD 1.5 ReMIX.

Cette compilation HD sortie uniquement sur Playstation 3 comprends : Kingdom Hearts Final Mix, Kingdom Hearts Re:Chain of Memories (disponible pour la première fois en Europe) et les cinématiques de Kingdom Hearts 358/2 Days !

[CRITIQUE] Kingdom Hearts HD 1.5 ReMIX

Pour ceux qui ne connaissent pas la série rappelons les grandes lignes du scénario: Deux jeunes garçons, Sora et Riku, voyagent à travers les mondes de Disney pour retrouver les mystérieux Sans-cœurs et les empêcher de plonger les mondes dans les ténèbres. Armés de leur Keyblade, ils rencontrent tout au long de cette lutte des personnages aussi bien issus de Final Fantasy que de Disney.

Voilà pour les très grandes lignes du scénario. En vérité l'histoire est bien plus complexe mêlant mondes endormis et réveillés, passé et futur, cœur et sans-coeurs etc. Il est vrai que quand on prend la série en cours, on est un peu perdu (c'est qui ces types en long manteau noir ? Ansem et Xehanort, ce sont les mêmes personnes ? Comment plusieurs mecs peuvent-ils se retrouver dans un seul coeur ? Heeeeeiiiiiiinnn ? Enfin vous voyez, quoi.) voire complètement larguée quand, comme moi, on a commencé par Kingdom Hearts 3D.

[CRITIQUE] Kingdom Hearts HD 1.5 ReMIX

Kingdom Hearts Final Mix est donc un jeu bienvenue, car le retour au fondement de la série s'impose, surtout lorsque l'on sait qu'il y aura bientôt le très attendu Kingdom Hearts III.

Le jeu propose donc de jouer à Kingdom Hearts Final Mix, à Kindgom Hearts Chain of Memories et de regarder les cinématiques de Kingdom Hearts: 358/2 days.

Le lifting des jeux est très bien fait. Tout a été bien travaillé, les décors sont aussi hauts en couleurs que dans n'importe quel autre Kingdom Hearts. Il n'y a qu'en regardant bien qu'on trouve des petits détails qui ne vont pas. Par exemple dans la cinématique de début Riku a les yeux bleus, alors que dans le reste des jeux, il a les yeux verts. Ce n'est pas très important, surtout lorsqu'on s'aperçoit que Tifa a elle aussi eut un petit changement de couleur entre Final Fantasy VII et Advent Children. Rien de très gênant donc.

[CRITIQUE] Kingdom Hearts HD 1.5 ReMIX

En bref, ils n'ont pas grand chose à envier aux jeux ps3. Bien que les designs Disney et Square Enix soient différents, les personnages s'accordent très bien avec les différents univers, allant jusqu'à porter les tenues du monde qu'ils visitent pour se fondre dans le décor. D'ailleurs, Petit coup de cœur pour le monde d'Halloween qui est mon préféré et l'un des mieux réussis pour moi.

Je ne m'attarde pas sur les musiques, elles sont comme d'habitude magnifiques et correspondent très bien aux différents mondes. Il est d'ailleurs sympathique de retrouver des thèmes connus, mais dans un contexte différent. Cela rend les univers à la fois familiers et nouveaux.

[CRITIQUE] Kingdom Hearts HD 1.5 ReMIX

Le gameplay de Final Mix est le même que celui de Kingdom Hearts 3D : sélection d'attaque magie ou objet, roulade pour esquiver etc... Tandis que que le gameplay de Chain of Memories est basé sur un système de carte : carte d'attaque, de magie, d'assistance etc. Fondamentalement, les deux systèmes sont similaires puisqu'ils permettent un certain dynamisme dans l'action et obligent à une grande réactivité de la part du gamer. C'est à ce propos que l'ancienneté du jeu se fait le plus ressentir. La prise en main est très facile dans les derniers opus ce qui n'est pas le cas dans ce remake. Le monstre est à deux centimètres et pourtant on le rate, on se fait attaquer, on a du mal à se retourner pour faire face à un ennemi qui vient de derrière.

[CRITIQUE] Kingdom Hearts HD 1.5 ReMIX

Néanmoins, après deux ou trois combats un peu laborieux on parvient à maîtriser sa Keyblade. Le gameplay n'est plus une gêne. Les vieux jeux ont toujours été plus difficiles que les nouveaux n'est ce pas ? Un peu de challenge ne fait pas de mal, loin de là et le jeu reste très accessible pour n'importe qui.

Quant à Kinddom Hearts 358/2 days, les cinématiques sont là aussi très belles. Le problème majeur étant que comme toutes les parties jouables ont été supprimées, les cinématiques se ressemblent beaucoup au début, montrant quasiment toujours les trois héros en train de manger des glaces. Le scénario n'en reste pas moins intéressant et permet de mieux comprendre KH II. Et comme Roxas est le héros de l'histoire, on découvre un autre type de personnage que le joyeux et bruyant Sora.

[CRITIQUE] Kingdom Hearts HD 1.5 ReMIX

En conclusion : La compilation est très intéressante, sans défauts graphiques majeurs. On replonge avec plaisir dans l'univers coloré du jeu tout en découvrant de nouveaux mondes et de nouvelles histoire. Vous pouvez devant votre petit frère/soeur/cousin etc qui seront presque aussi ravi que vous d'entrer dans les univers de Disney (oui oui, on a testé ça aussi). Et pour 358/2, je vous conseille de vous installez confortablement, de prendre vos pop corns et de vous laissez guider par le film/jeu-vidéo.

 

C'est tout pour aujourd'hui, en espérant que vous me pardonnerez mon retard et en espérant surtout que cet article vous ait plu !

 

A bientôt,

 

OWA

Voir les commentaires